Interview de Lord XIV, futur couronné du Rap Français

Lord XIV, un nouvel artiste sur la scène du rap français très prometteur. Ce jeune homme de 27 ans arrive depuis 2020 à se démarquer avec une nouvelle énergie, un nouveau flow, et une histoire personnelle qui a transformé son art.

Quel artiste es-tu et comment qualifies-tu ton style musical ?

« Avant d’être artiste je produisais des beats, j’écrivais des sons, je travaillais en studio avec Plutónio, qui est aujourd’hui une superstar portugaise, et j’ai commencé comme ça, je n’ai jamais été sur le devant de la scène. J’écrivais pour d’autres personnes, que ce soit en portugais, en anglais ou en français. Il y a un peu plus d’un an j’ai fait une maquette d’un son, je l’ai enregistrée et c’est comme ça que je me suis lancé.

Pour mon style musical, j’aime un peu tout faire. Je suis plutôt dans la Trap mélodie, mais comme j’ai vécu en Angleterre, à Lisbonne et à Paris, j’ai eu beaucoup d’influences musicales. »

Est ce que le fait de vivre entre l’Angleterre et le Portugal t’a offert un bagage culturel beaucoup plus intéressant pour ta musique ?

« Oui c’est sûr. Je suis originaire du Vaires-Sur-Marne, dans le 77, et c’est à 16 ans que j’ai eu des problèmes avec la police donc ma mère m’a envoyé chez ma tante, à Londres. Et arrivé là-bas j’ai été directement exposé à un autre univers musical. Après, Lisbonne ressemble plus à la France puisqu’il y a beaucoup d’afro là-bas. Mais Londres m’a vraiment ouvert la porte sur de la nouveauté. »

Qu’est ce qui t’inspires?

« Mon mode de vie, mon quotidien, les situations que j’ai pu rencontrer. Je n’arrive pas à écrire quelque chose que je n’ai pas vécue. J’aime prendre du recul sur ce que je vois et l’écrire. »

View this post on Instagram

Se Devenu un vice?

A post shared by LORDXIV (@lord.ktorze) on

« VICE », ton dernier titre, est très inspirant, il véhicule beaucoup d’espoir. Est ce que tu l’as écrit pour toi? Pour te rappeler de ne jamais baisser les bras ? Ou pour tous ceux qui t’écoutent ?

«  »VICE » je l’ai écrit après une conversation avec ma grand-mère. J’ai eu quelques problèmes, j’ai du aller au tribunal, et c’est dans ce titre que j’explique mon parcours, les situations qui m’ont mené ici. J’écris sur ma vie.

« La grand-mère me demande si je vais arrêter. « 

C’est vraiment ce qu’il se passe. Je n’ai pas écrit ça pour que ça rime mais pour le dire. »

On sait que le Rap Français comporte déjà une variété de styles et d’artistes. Qu’est ce qui ferait de toi une nouveauté, un plus dans le paysage du rap?

« Vous le verrez dans les prochains mois, mais j’aimerais apporter de l’afro swing, et d’autres nouvelles sonorités en français, une nouvelle manière de s’exprimer. Je peux ramener aussi un peu de créole Capverdien, comme d’autres le font avec le lingala ou même l’arabe, et de l’anglais. Je pense que mes influences me permettent de créer quelque chose de nouveau. Dans « VICE », je chante en falsetto pour le refrain, c’est quelque chose qu’on ne voit pas beaucoup. »

Donc tu sais parler plusieurs langues, mais tu choisis d’utiliser principalement le français, pourquoi?

« Tout simplement parce que le français est ma langue maternelle. J’ai appris l’anglais ainsi que le portugais. Et chez moi on parle le créole, puisqu’on est originaire du Cap-vert. »

Rien qu’en 2020, tu as déjà sorti 3 singles. Est-ce que tu peux nous dire lequel à été ton préféré et pourquoi?

« Mon préféré ça a été « VICE ». « Paycheck » je l’ai sorti avec Plutónio, mais il fait parti des sons et des clips que j’avais déjà sur le côté. « VICE », j’aime ce qu’il dit. C’est une vrai réflexion sur moi même, il est plus personnel. Mais une fois que mes sons sont sortis, je ne les écoute plus, j’ai tellement travaillé dessus… J’écoute les voix, je les travaille avant de les envoyer au mixeur, et c’est fatiguant ! »

Est-ce que cette année va représenter pour toi le début d’une carrière nationale?

 » Oui! Je travaille déjà avec le plus gros label indépendant portugais mais je voudrais rentrer sur la scène française. C’est cette année que j’aimerais vraiment m’imposer. J’ai encore 3 clips à lâcher, et j’essaye de faire en moyenne un clip par mois. J’en ai déjà un pour le mois prochain et je vais essayer de garder ce rythme. Je tente à chaque fois de présenter mes différences, de montrer une nouvelle face cachée de moi. »

C’est donc un artiste plein de ressources et de surprises que le Rap français accueil. Avec un univers, des mélodies, et un vécu qui ne manque pas de susciter notre curiosité pour ses prochains projets. Au travers de sa pluriculturalité, il fait état d’une vraie bouffée d’air frais dans le rap français, qui lui permet d’élargir ses horizons et ses frontières.

Instagram

Dernières Actus

Le Coronavirus plus fort que le rap ?

L’ampleur prise ces derniers jours par l’épidemie du Corona virus se fait des plus grandes. Si parler du Corona virus était encore...

YL le vaillant

Ce vendredi, le rappeur YL à publié sa mixtape "Vaillants". Un projet qui n'aurait pas du sortir. En effet, l'artiste d'origine algérienne...

Rohff annonce un nouveau single pour ce vendredi !

Après les sorties de « T’as capté » et « Solo », Rohff a annoncé sur son compte Twitter un nouveau single, « Tous à l’abri »,...

L’entrée orchestrale de Leto dans « Paris c’est magique »

S’il y’a bien un rappeur qui fait l’unanimité ces temps-ci, c’est lui. Le rappeur de la Porte de Saint-Ouen (Paris 17e) est...

Avec Jauné, Zed lance en grande pompe sa carrière solo

C'est une collaboration qui était attendue, à la sortie d'un confinement qui a fortement ralenti l'actualité Rap. En effet, Jauné, issu de...