« Déconnecté » est-il le chef d’oeuvre artistique de PNL ?

Voilà maintenant un peu plus d’un an que l’album « Deux Frères » de PNL est sorti. Au total, ce sont 16 sons (plus 2 bonus) qui furent dévoilés. Ces 16 sons ont tous été certifiés (au moins 15 millions de stream), mais « Déconnecté » fut le dernier à obtenir la certification. OVNI pour certains, masterclass des deux frères pour les autres, qu’en est-il réellement ?

Un son sans équivalent

L’album Deux Frères est composé d’une majorité de sons cloud, au rythme plutôt lent. De fait, il est possible de rapprocher certains sons ensemble. Par exemple, que ce soit sur la forme et le fond, Chang et Zoulou tchaing sont très proches. De la même manière, Coeurs et Autre Monde sont plutôt ressemblants, La Misère est si belle, A l’ammoniaque et Au DD ont tous une instru guitare. Alors quid de Déconnecté ? Ce dernier semble être sans équivalent au sein de l’album et même de la discographie des deux frères. Situé entre Zoulou tchaing et La Misère est si belle, Déconnecté incarne une véritable rupture dans cette fin d’album. Ce morceau s’émancipe totalement de l’univers de l’album. Pourtant, il aurait été difficile de le voir sur un autre album de PNL. Véritable OVNI on vous dit…

Le morceau en question

Alors pourquoi ce morceau est aussi clivant ? L’instru futuriste avec certaines sonorités rock au moment du refrain ne semble pas être le frein au sens où nous pouvons retrouver ces sonorités dans de nombreux morceaux de PNL. Mais les voix très sombres, notamment celle d’Ademo dès le début du son, peuvent déranger un audimat plus large. La première punchline « J’te donne la couronne mais avant je chie sur le trône » peut aussi en refroidir plus d’un.

La prod de NKF est totalement monstrueuse, et donne ce côté futuriste au niveau des voix. Cet effet se ressent particulièrement à la fin du couplet de N.O.S sur ses envolées lyriques. Comme expliqué précédemment, ce son est totalement unique et cela le rend sûrement moins accessible. Moins touchant que Chang et Zoulou tchaing, pas aussi planant que Autre Monde ou Coeurs, Déconnecté est donc un morceau complexe et plutôt long.

Un chef-d’oeuvre pas assez reconnu ?

Pourtant, dans les paroles, tout l’univers PNL est présent : on retrouve la haine, la bicrave, la mélancolie, l’argent et l’esprit QLF, qui des thèmes récurrents dans l’album. Le travail de NKF, les drops au moment du refrain sont assez exceptionnels. Certains estiment même que ce morceau futuriste est réservé « à l’élite de la musique ». De ce fait, il semble peu accessible à un large public à la différence de la grande majorité des sons de cet album. Seul PNL semblait capable de sortir ce genre de morceau tout droit sorti du futur. Le succès commercial de « Déconnecté » ne semble pas forcément au rendez-vous mais il fait partie des morceaux les plus appréciés de la part des puristes. Avec ce morceau, les deux frères ont encore repoussé un peu plus loin les frontières du possible. Un nouvelle fois…

Instagram

Dernières Actus

Dinos, le Bruce Wayne du rap français [Analyse Stamina,]

"3ème album, second souffle". Voilà comment Dinos a présenté Stamina, son dernier projet sorti le 27 novembre. Après Imany, l'album de l'insouciance...

Découverte d’un des espoirs de Belgique, Nisswa

Nous nous retrouvons chez nos voisins les belges pour vous parler de Nisswa, un artiste prometteur. Originaire de la région de Mons,...

Guizmo, toujours présent avec « History X »

Le paysage du rap français ne compte qu’une plume comme celle de Guizmo. La puissance de ses textes et de ses...

Transcription : Trinity, Laylow

Il est des artistes qui possèdent un talent démesuré, mais faute d’un public souvent beaucoup trop timoré et des plus baroques, difficile est de...

Bishop: l’étoile montante d’Aubervilliers

Bishop est un rappeur originaire d’Aubervilliers.  Âgé de 24 ans, il  est actif sur YouTube depuis plus d’1 an et cumule aujourd’hui 325 736 vues sur sa chaîne YouTube en 9 clips. Son clip le...