Bosh : toujours plus chaud dans Synkinisi.

De retour avec Synkinisi, Bosh envoie avec cet album du très lourd. Déjà connu pour son flow percutant,  il revient avec un large panel de mélodie et d’instrumentales, prouvant qu’il est à l’aise sur tous les terrains. Les 15 morceaux se révèlent très hétérogènes et « Shebonidas » semble être en chasse sur tous les terrains.

On y retrouve les titres sortis en clips comme « Coeur Noir », »Walter White », « Défilé », sans oublier le feat explosif « Business » avec SCH. L’album commence avec « Dans mon del » , 55 secondes de pur kickage que l’on aurait adoré voir prolongées, tant le Bosh est efficace dans la découpe de prod. « J’élimine » est une parfaite adaptation du style d’Atlanta au cahier des charges français, qui fera bouger votre tête sans même que vous vous en rendiez compte, tout comme le morceau « Ravitaillé ».

Une des véritables pépites de l’album, c’est « Solitaire », qui nous permet d’entrevoir un Bosh mélancolique et chargé de rancoeur. Les premières punchs du morceau semblent directement liées à son passé “J’suis tombé amoureux une fois, j’lui ai donné 2 marmots d’une valeur qui reste inestimable”, “J’veux plus connaître l’amour, mon coeur est sous scellé”. À travers sa musique, Bosh ne fait pas que défouler sa colère, il allège son coeur, et la musique est souvent une bonne thérapie. Le refrain “J’suis un loup solitaire maintenant y’a que le biff qui me rend heureux” vient statuer l’ambiance général du morceau. Bosh est dans le game sans pitié et seul l’argent arrivera à le faire palpiter.

Dans « JITVB » ( Jusqu’ici tout va bien) en featuring avec Tiger S, les 2 artistes font même passer certains messages fort à la communauté, créant l’impression d’un véritable hymne de ralliement. “Jusqu’ici tout va bien, tout va bien tant que je serais près des miens” et la mélodie du morceau est enivrante. « Maintenant » se révèle très intéressé dans ses mélodies et ses flows également, et prouve que Bosh est à l’aise sur plusieurs types de beat.

Pour vous ambiancer pendant les beaux jours, ou plutôt en l’occurrence, égayer le confinement, le morceau « Djomb » se révèle plus qu’efficac , et vos meilleurs chorégraphies réapparaîtront inconsciemment? On imagine déjà le turn-up incroyable que ce morceau va engendrer, dans les clubs ou vos soirées.

En résumé , un grand bravo à Bosh et son équipe pour Synkinisi. C’est un album réussi qui permet de découvrir une facette plus mélodique de Bosh, qui a vraiment su se diversifier. Tous les sons sont bons et les beats mélangés, les flows sont efficaces et le tout donne un ensemble très sale. Bonne écoute !

Instagram

Dernières Actus

Le rap français face au complot

Que ce soit dans les clips, les paroles ou les covers, les références aux théories du complot sont de plus en plus...

Interview de Kemmler, jeune talent de Marseille

Très prochainement, le talentueux Kemmler, originaire de Marseille sortira Gris, la première partie de son album évolutif. À l'occasion de cette sortie,...

Into the Kekra-verse

Le 28 juin dernier, Jacques Kossowski est réélu maire de Courbevoie, son cinquième mandat d'affilé depuis 1995. Surplombée par La Défense, la...

Raplume prend son envol

Raplume est un compte Twitter créé en avril 2016 et qui, au fur et à mesure, s'est imposé comme un incontournable du...

[Analyse] Freeze Corleone met sa Menace Fantôme à éxecution

Il était attendu, il est arrivé. La Menace Fantôme, le 7ème projet de Freeze Corleone est sorti ce 11 septembre, date hautement...