Bâtir son succès comme Da Uzi

Vendredi 3 avril, le rappeur sevranais sortira son premier album, intitulé « Architecte », un an après avoir conçu sa mixtape « Mexico ». L’occasion de revenir sur un succès bâti à coups de sueur et de talent.

Résultat de recherche d'images pour "da uzi"

Cicatrices

Dans un milieu où les rappeurs sont de plus en plus jeunes et sans réel vécu, Da Uzi, de son vrai nom Davy Ngoma Di Malonda, a lui, pas mal de choses à raconter.

Issu d’une famille aux revenus modestes, lui et les siens sillonnent la région parisienne durant son enfance. En pleine période d’adolescence, sa famille déménage une ultime fois, et s’implante cette fois dans le quartier de Sevran, futur noyau de la scène rap française. Un quartier qui inspirera les premières rimes de celui qu’on surnomme  » le Libanais », en référence à un personnage de série, mais aussi ses premiers délits qui le conduiront tout droit au « mitard ».

C’est en fixant les tours sevranaises que Da Uzi écrit ses premiers textes. Le rap, pour lui, c’est plus qu’un passe temps, c’est comme un exutoire, une forme de minuscule parenthèse colorée au milieu de l’immensité grise des bâtiments qui l’entourent. Pourtant, ses textes trahissent des pensées qui n’ont rien de colorées. Entre écrits crus et récits glaçants, le Sevranais parle avec son cœur. Il décrit sa vie, « la vraie vie », sans artifices avec tout le malheur et la haine qu’elle accumule. Une haine qui ne cessera de grandir au fil de sa jeunesse, et qui atteindra son apogée lors de ses incarcérations à répétitions en 2016.

Les fondations de la réussite

Ecrire pour tuer le temps. Ecrire pour oublier. Ecrire pour s’en sortir.

En 2017, alors libre, Da Uzi publie une série de freestyles, « la D en personne » après un EP raté et des études dans le bâtiment qui n’aboutissent pas. Comme un ultime assaut à la musique. Sa sincérité et sa musique qui transpirent de rage, touchent et parviennent à conquérir un public de connaisseurs. Un premier succès d’estime pour l’admirateur de Nessbeal, dont il s’inspire. Amateur de cinéma, l’artiste parvient à retranscrire des images au travers de ses mélodies et de sa voix éraillée. Le rappeur entrevoit alors le bout du tunnel, et comme une consécration, il signe chez le label Rec.118 où il y côtoiera d’autres rappeurs déjà installés dans le milieu, comme SCH ou Ninho.

Son rap se perfectionne, et ses textes introspectifs imagés font de lui un rappeur à suivre. Il balance alors sa première mixtape « Mexico », en référence à la partie de Sevran où il vit le « coté Mexico ». Très attendu par le public et la presse rap, le projet ne déçoit pas et est au contraire très rapidement rangé dans la case des « bons projets ». Une nouvelle facette de sa casquette d’artiste apparaît également au grand jour avec cette sortie, où l’on découvre qu’il peut également produire des sons plus dansants et entraînants comme « Bonita ». Celui qui n’avait plus à rien à perdre, se met à tout gagner.

Résultat de recherche d'images pour "mexico da uzi"
La cover de Mexico.

Un album attendu

En début d’année 2020, Da Uzi annonçait la sortie de son premier album « Architecte ». Un album amorcé avec une série de freestyles intitulés « We la rue », clippés sur Youtube. 4 sons qui cumulent à eux plus de 15 millions de vues. Un indicateur fort de la popularité naissante du Sevranais, qui a vu son nombre de fans exploser depuis la sortie de sa mixtape. Une montée en puissance musicale qui se traduit également par sa présence sur les albums d’Hornet La Frappe, Yaro ou encore sur la BO de la série « Validé ».

Da Uzi en est conscient. En pleine période de confinement, son projet sera écouté, analysé et scruté sous tous ses angles. Avec cet album, il pourrait définitivement rentrer dans la cour des grands. S’éloigner à tout jamais des galères pour construire sa nouvelle « vraie vie ».

« Architecte » disponible le 3 avril.

Instagram

Dernières Actus

S Pri Noir, un James Bond qui vise juste

S Pri Noir a dévoilé son nouvel album intitulé Etat d'Esprit sur lequel on retrouve 16 sons dont des feats avec Laylow,...

Coming soon

Les articles arrivent la semaine prochaine !

Oldpee en solo sur « Fer »

Ce vendredi 8 mai à 00h, Oldpee, membre du collectif 13 Block, a dévoilé le morceau « Fer ». Produit par Hypnotic Beatz et...

Le monde, Chico. Et tout ce qu’il y a dedans.

Le 8 mars 1983, Ronald Reagan qualifiait l'Union Soviétique "d'Empire du mal". En pleine Guerre froide, le président américain ne se doutait...

Cavaliero, Booba

Décidément il s'en est passé des choses en cette fin de semaine. Après l’apparition des projets de Kaza, Sneazzy, Josman et...