92i Record, entre renaissance et restructuration

Le label français phare de ces cinq dernières années repart à la guerre ; entre nouvelles fourbues et archaïques poulains déjà authentifiés, le label de Kopp se quérir un nouveau souffle en ce début d’année.

9.2 injection façonne les carrières et les enterre.  De sa création sous forme de collectif à nos jours, le label aura connu des jours tant illustres que singulièrement indécis. Étayé par des artistes tout aussi prometteurs les uns que des autres, le label essaye de pouvoir subsister où la plupart des artistes perpètrent désormais en Indépendant. De Mala à Damso, en passant par le tout récent SDM, 9.2.i record peut s’en prévaloir d’avoir projeter tant d’artistes sur la façade de la scène.

Création et première appellation

Booba est de ceux astucieux. Il possède l’art de brouiller le Rap français et cela depuis maintenant 2 décennies. Il ondoie dans ce cosmos musical dont il fait parti des meilleurs. Peu importe le domaine, le rappeur des Hauts-de-Seine réussi toujours à être des plus diligents.

Le 20 Janvier 2004 à Meudon, voit le Jour d’un tout nouveau label : Tallac Record portant la griffe du rappeur le plus en vogue du moment. Tirant ses sources des collines faisant référence au célèbre dessin animé Bouba (d’où lui même tire son sobriquet), le duc de Boulogne se veut à nouveau indépendant, très indubitablement languissant de l’époque de Lunatic avec son compère Ali. Panthéon, second projet de Booba, est le premier produit au sein de ce label. Panthéon se devait d’être le successeur du très excellent Temps Mort mais nonobstant, celui-ci ne connaitra pas la même apothéose. Vu beaucoup plus comme une multitude des proches de Booba exerçant dans le monde de la musique, Tallac ne fera pas long feu. Lâché par ses acolytes (Ali, Nessbeal…), seul Mala son fidèle soldat publiera son unique projet studio « Himalaya », au sein du label.

L’échec du premier label d’Elie Yaffa peut s’étaler sous divers discernements, mais on pourra certainement houspiller à Booba de ne pas avoir plus mis en valeur ce label. A cela, s’ajoute le manque de signature incroyablement incompréhensible. En décidant de s’installer à Miami, le label n’aura pas pu vivoter à cela. Ancré en Hexagone, Tallac aura failli là où 9.2.i record aura réussi à haler son épingle du jeu. N’ayant jamais pu dénicher les talents de son époque, Tallac pénétra dans la posture du premier échec post-activité de Booba.

9.2.i record à nos jours

Avec l’avènement d’un tout nouveau genre musical (Trap) des années postes 2010 en Hexagone, L’artiste décide d’engendrer un tout novice poinçon portant désormais le nom de 9.2.i record, usuel 2015. Seul artiste présent désormais sur ce label, l’artiste prélude par le recrutement du groupe 40k Gang, Shay. S’en suit alors les aguichants Siboy, Benash (hors 40k Gang), Damso et son acolyte l’haïtien Gato Da Bato entre autre. 9.2.i record c’est tout d’abord : 3 Disques d’or, 1 disque de platine, 2double disques de platines, 2triples disques de platine et 1 disque de diamant

Le label amorce ses années 2015 en s’imposant entièrement comme le tout meilleur label de France. Porté par le très talentueux Damso, le label atteint son apogée et accroit un peu plus la popularité de son possesseur.

 9.2.i record est vu en quelque sorte comme une revanche de Kopp, et celui-ci compte très bien prouver à travers ce label qu’il compte toujours parmi les plus bonifiés et est abstraitement capable de faire percevoir les tous meilleurs talents de la scène Rap.

Pour des raisons toujours aussi extorques, le label perd la quasi majorité de ces oriflammes. Là encore, on pourra reprocher à Élie Yaffa d’avoir péché !

Néanmoins, le label ayant perdu profusément en notoriété, certains prometteurs artistes comme Siboy et Benash auront désenchanté. Pourtant porté par les très excellents CDG et Spécial, le constat est malencontreusement lié à une certaine abdication de la part de leur propriétaire, tant leurs derniers projets auront essuyé un énorme échec. Artistiquement que commercialement. Le train prit par 9.2.i record laisse à désirer. Le label se sera intégralement loupé en cette année 2019.

La mauvaise communication marketing des projets de Siboy et Benash, l’absence de feats importants, les thématiques abordées ainsi que les assortiments niveaux prod’s, symbolisent autant de déplaisirs qui auront conté à Booba que, tout ne lui était pas pour autant acquis et que le tout était encore à réitérer.

A cela, ajouté les bariolées clashs de Kopp, entre autre son octogone avec Kaaris annulé, ses anciens collaborateurs passés du côté ennemi (Kalash, Damso) ; vous obtenez la pire année féconde du label. Ce label qui dominait tant le Rap des années 2015, se retrouve à nouveau à la hutte essor.

Avec un rééchelonnement total, une nouvelle structuration et des nouveaux poulains recrutés, le label se veut en 2020 plus conquérant, portraituré de ces années de gloire. Avec Bilton, SDM et Green Montana, Booba décide de se reconcentrer à la musique et tant mieux pour les fans de Rap. On peut déjà apercevoir des lendemains meilleurs avec le prometteur SDM.

Ayant une orientation totalement flottante, les artistes du 9.2. Record ont cette particularité de ne jamais collaborer avec les artistes en froid avec leur Nanti. Cette consigne peut être vu comme l’un des principaux points faibles du label. Le fait d’être signé sur ce label, impose à ces artistes des choix allant parfois à l’encontre des collaborations qu’ils peuvent prescrire pour leurs projets. Les artistes se retrouvent souvent dans des conditions où leurs ukases ne sont toujours pas celle qui priment sur la réalisation d’un de leur projet.

2020 ayant déjà commencé que pouvons-nous attendre de ce label ?

Ardu de répliquer à cette question, car l’année ayant déjà débutée pour ce label à travers les sorties projets de Siboy et Benash, ceux qui seront manifestement les plus attendus sont éventuellement ses ultimes signatures. Il serait un peu trop tôt de s’errer dans la sortie d’un projet quelconque pour ces derniers mais toutefois, il est à discerner que le plus attendu est certainement SDM qui bénéficie à satiété d’une mise en éclat que les distincts artistes. Là où 9.2.i record flamboyais jadis, en devient son principal sujet malingre. Privé de son réseau social phare Instagram, le constat se faisant tel que Booba n’acte plus autant de pub à ses bardés. N’étant pas un maquisard des premières heures sur Facebook, celui-ci préfère se vaquer à Twitter comme moyen de communication. Et ce, même avec icelui comme moyen de communication, le label est toujours assez dans l’orée et là pareillement pour disparates déductions. 9.2.I record pourrait être vu subséquemment déposé par le regardant, se préférant à son autre label 7 Corp et ses parsemés affairements (Duc Whisky, DCNTD…). Le label hasarde tant bien que mal de les nicher en somme, tout en oubliant certains qui en récoltent les caducs (Siboy, Benash).

Espérant retrouver son illustre datant, le label pourra se consoler avec un prochain disque de diamant et la sortie d’un nouveau projet de son propriétaire se faisant espérer depuis naguère près de trois ans ; quand l’affliction est caverneuse….

2020 est aperçu comme l’année de rachat pour Kopp et 9.2.i record voyant une opportunité en or de se remettre sur le redevant de la scène.  En tenant un public des plus biscornus, certains prédisent une chute et une fin comparable à icelle de Tallac Record.  9.2.i record se sait désormais des plus attendu en cette année.

Le rebattu chavira t’il ou retrouvera t’il son triomphe acquis hier ?

Le rare crédo que nous pouvons avoir est 2020 qui sera pris pour conciliateur en vue de trancher une bonne fois pour toute car tandis que le 9.2.i record ne cesse de se procréer, un autre label Phare et pas des moindres prend de l’opulence. Le 93 Empire de son inédit challenger Sofiane ne cesse de s’imposer et d’endiguer le cap prenant la place de label Phare du Rap Français.

  Le duc de Boulogne sait dorénavant à quoi s’en tenir s’il veut remettre le 9.2. Injection sur le trône hexagonal.

Instagram

Dernières Actus

Into the Kekra-verse

Le 28 juin dernier, Jacques Kossowski est réélu maire de Courbevoie, son cinquième mandat d'affilé depuis 1995. Surplombée par La Défense, la...

MBG, le jeune représentant de Maisons-Alfort

Le 13 novembre dernier, MBG dévoilait sur la chaîne C'est rien c'est rue, le single Mapessa #2. Près de trois mois plus...

L’album Deux Frères entre dans la légende

Après Dans la légende, PNL vient d'ajouter un deuxième album dans la secte très fermée des albums rap certifiés disque de diamant....

Damso, l’hommage dans un son surprise

Damso a sorti cette nuit un nouveau son, intitulé "Vie", 2 mois après avoir dévoilé OEveillé. Ce morceau semble être un hommage...

Bâtir son succès comme Da Uzi

Vendredi 3 avril, le rappeur sevranais sortira son premier album, intitulé "Architecte", un an après avoir conçu sa mixtape "Mexico". L'occasion de...